Le Blog de l'Atelier

FEVRIER 2019

Editorial

Le mois le plus froid

Tellement que mon édito est publié à mi-chemin de ce mois qui me semble le mois le moins agréable de l’année !!

L’hiver est bien là, les fêtes sont passées, le manque de lumière se fait sentir et l’humeur peut être morose…

Alors, on en profite pour préparer ce que sera notre printemps, histoire de se faire du bien 💕🎈🎁

Et j’ai tellement hâte de vous montrer tout ce que je suis en train de préparer, mais patience…

JANVIER 2019

Editorial

maison & objet

SALON MAISON ET OBJETS 2019

Premier événement de l’année programmé à partir du 18 janvier prochain. Le marathon de ce salon gigantesque se prépare tant il y a à voir, à arpenter, à découvrir.

Je ne suis bien sûr pas la seule à vous parler de ce salon dédié à tout ce qui touche à la décoration de la maison… Alors, simplement je vous propose de découvrir le salon à travers mon regard ; à cet effet, je posterai mes coups de coeur sur instagram

Bien consciente qu’il y a beaucoup de redondances pendant le salon et que tout le monde poste ce qu’il voit, je me lance le challenge de proposer un autre regard parce qu’il y a tant à montrer que parfois ce sont souvent les marques plus connues, les plus communicantes que l’on voit dans les magazines. Donc juste une petite voix dans cet océan d’images et de nouveautés pour partager avec vous, échanger, commenter…

Rendez-vous le week-end prochain !

LES METIERS DE L'ARCHITECTURE

QUI FAIT QUOI …

L’Architecte

(auparavant DPLG*, aujourd’hui HMONP*) intervient sur les fondations et la structure du bâtiment. Son coeur de métier est avant tout la construction. Il est formé dans ce but et assure la maîtrise d’oeuvre. Il dessine, conçoit et supervise la construction de bâtiments. Il est le chef d’orchestre du chantier qu’il suit, coordonne entre les différents corps de métier. Il engage sa responsabilité professionnelle.

L’exercice du métier d’Architecte est réglementée. Il est obligatoire de posséder un diplôme d’Etat pour l’exercer. Une vingtaine d’écoles nationales dispensent cette formation.  6 années sont nécessaires : 5 ans pour valider le diplôme et une année supplémentaire pour obtenir une HMONP indispensable pour ouvrir son agence. 
Au-delà de 150 m², le recours à un architecte est obligatoire. 
*DPLG (en vigueur jusqu’en 2007) : Diplômé par le Gouvernement. 
*HMONP : Habilitation de la Maîtrise d’Oeuvre en Nom Propre. 
Ne pas hésiter à demander le diplôme si vous avez un doute. 
Un professionnel diplômé doit souscrire une assurance décennale pour être habilité à la maîtrise d’oeuvre.

L’Architecte d’intérieur

L’Architecte d’intérieur est complémentaire à l’Architecte bâtisseur car il est formé à travailler l’architecture à une échelle plus petite, celle de l’intime, du quotidien. Il crée, dessine, conçoit, transforme le bâti intérieur, est habilité à modifier, construire ou agrandir des bâtiments de moins de 150 m². Il supervise la réalisation des travaux.

Si la profession est moins réglementée, il nécessite néanmoins des études longues pour appréhender les techniques, la méthodologie de création, une connaissance des arts décoratifs, de l’histoire de l’art à même de nourrir sa création. Il doit justifier d’études supérieures bac +5 dans le domaine de l’art ou de l’architecture. Seule une quinzaine d’écoles est reconnu par le CFAI* ou l’UNAID* pour délivrer un diplôme d’architecture intérieure et porter le titre d’Architecte d’intérieur et garantit ainsi le sérieux de leur formation. En outre, ces deux organismes accordent un numéro d’ordre pour ceux qui souhaitent ajouter cette reconnaissance supplémentaire. Elle peut être utile pour certains professionnels qui ont acquis l’expérience sans avoir le diplôme et sont ainsi reconnus Architecte d’intérieur ou pour les diplômés de bénéficier d’une qualification supplémentaire, du soutien d’un organisme professionnel.

En dehors de ces formations reconnues par l’Etat, les cursus de 2 ans, très nombreux à proposer des formations en architecture intérieure ne permettent pas de porter le titre d’Architecte d’intérieur. Dans la réalité, de nombreuses personnes n’hésitent pas à se présenter comme tel, ce qui est très dommageable pour ceux qui ont poursuivi des études supérieures. Cela crée une certaine confusion auprès du grand public et conduit à faire croire qu’un Architecte d’intérieur est un décorateur.

En revanche, il existe beaucoup de décorateurs talentueux qui ont acquis de grandes compétences et réalisent de superbes projets, juste ils ont l’honnêteté de ne pas porter un titre qui ne reflète pas leur cursus. 

coussins sur sofa

Le Décorateur

Si l’Architecte d’intérieur peut voir sa mission déborder sur des conseils en décoration, le Décorateur est la personne qui a l’expertise pour choisir le mobilier, les couleurs, les matériaux et les textiles, les objets de décoration. Il travaille pour les particuliers et les professionnels.

Aucune formation n’est requise pour exercer ce métier. Il peut être toutefois intéressant de suivre des ateliers sur les couleurs et les matériaux. Les références présentées par le Décorateur sont  son meilleur diplôme. Chacun a son univers, son style qu’il aime développer. Choisir celui qui correspond au vôtre.

Architecte d’intérieur, c’est avant tout un métier, un métier qui s’apprend et qui ne cesse de s’apprendre.

En France, cette profession supporte beaucoup d’amalgames, de contrevérités malheureusement. On aimerait tant que tous les professionnels du bâtiment soient réunis dans un seul ordre professionnel comme dans certains pays européens. Pourquoi ? Parce qu’il y a une réalité : c’est un métier d’équipes où chacun a son rôle, sa légitimité, sa compétence, son importance pour oeuvrer au meilleur résultat possible. On est tous complémentaires, on ne peut rien sans les autres et inversement. Chacun a suivi une formation spécifique ; les chantiers où chacun  met ses compétences en commun (heureusement, cela existe !!) sont les mieux pensés et les plus aboutis. 🎈🎈🎈

Bientôt des articles sur les bureaux d’études, les ingénieurs civils, les architectes paysagistes…